UFC-Online


 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dan Hardy parle de son expérience avec les moines Shaolin et de son combat contre GSP

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Dan Hardy parle de son expérience avec les moines Shaolin et de son combat contre GSP    Dim 25 Juil - 1:12


La Chine était une expérience étrange. Je venais de finir ma première année d'université. J'avais réussi à faire des économies sur mon prêt étudiant pour voyager et m'entraîner. Je me souviens avoir vu un documentaire sur des moines Shaolin qui s'entraînaient dans leur temple en Chine, et j'avais décidé d'y aller. J'avais fait quelques recherches, et je suis parti. C'était en... 2002 je crois. Je devais passer deux mois là-bas, et si ça se passait bien, je devais retourner en Angleterre, mettre de l'argent de côté, et y passer trois autres années.

Je suis parti à Beijing, et j'ai pris... Je n'appellerais même pas ça un avion. J'avais l'impression que je devais battre des bras pour rester dans les airs. Enfin, je me suis retrouvé dans le désert de Gobi. Il y avait un château en haut d'un montagne à... 45 minutes du moindre hameau, donc c'était vraiment isolé. Les moines s'entraînaient là-bas, et enseignaient, ce qui leur avait été enseigné quand ils apprenaient dans ce même château.

Je n'ai jamais cru que je serais capable de faire tout ce qu'ils attendaient de moi. J'étais juste là pour faire de mon mieux, donner tout ce que j'avais. Après plus de deux mois, je commençais à réaliser que les attentes que j'avais envers moi-même étaient ridicules. Je pouvais dépasser tout ce qui était infaisable dans mon esprit avant. Toutes ces limites que je m'étais fixées me retenaient. Si je voulais vraiment être le champion Welter de l'UFC, alors oui, je pouvais le faire. Il suffit que je m'y dédie, et oui, je peux y arriver. Ça a vraiment changé mes perspectives sur tout. Mon approche de l'entraînement, tout, la vie en général. Je ne me limite plus maintenant. Je ne me dis plus, ça non, je ne peux pas le faire. Si j'ai vraiment envie de faire quelque chose, je vais essayer, et si je n'y arrive vraiment pas, je vais essayer de me mettre à niveau pour y arriver.


Concernant Georges St-Pierre :

Le combat contre GSP sera l'un des plus importants de ma carrière. Il y a tellement de choses que j'ai appris de ce combat. C'était une décision tellement évidente [pour les juges]. J'étais plaqué au sol, dominé par sa lutte et son JJB, et je ne peux pas le nier. J'ai apprécié avoir eu l'opportunité de le combattre parce qu'il y a tellement de choses que j'ai appris pendant cette rencontre, tellement de choses que je sais que je dois améliorer maintenant et c'est en acceptant ceci que je pourrai arriver au niveau où je veux être. Si je n'avais pas eu cet affrontement, et si j'avais eu un combat pour le titre dans un an, je me serais retrouvé dans la même situation parce que je n'aurai pas appris ces leçons. Avoir combattu un mec du niveau de GSP, et que ce soit passé sur les télévisions du monde entier, devant tout le monde... ça reste dans la tête. C'est le genre de choses où, quand je rentre dans mon club... Tout ce que j'ai à me dire c'est : “Souviens-toi de ce qu'il s'est passé pendant ce combat. Passes-le en revue dans ta tête, et regardes là où tu peux t'améliorer.”

GSP est un excellent athlète, mais il n'a pas cette motivation, cette détermination que moi j'ai. Il adore s'entraîner, il a beaucoup de talent, mais je ne renoncerai pas. J'irai jusqu'au bout. Je sais que je peux y arriver. Je sais que je peux arriver au niveau où je pourrais le battre et gagner le titre. J'ai confiance en moi.