UFC-Online


 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 UFC 113: Rua détrône Machida par K.-O.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: UFC 113: Rua détrône Machida par K.-O.   Sam 8 Mai - 18:36

Premier aspirant à la couronne dans la catégorie poids lourds-légers (205 livres), Mauricio «Shogun» Rua n'a pas déçu les spectateurs réunis au Centre Bell en battant son compatriote brésilien et champion en titre, Lyoto «The Dragon» Machida par mise hors de combat (K.-O.) à 3:25 minutes du premier des cinq rounds prévus.

Il s'agissait, en fait, d'un combat revanche pour Rua qui avait perdu dans la controverse en octobre 2009 au gala UFC 104 à Los Angeles.

Les trois juges avaient alors accordé la victoire à Machida par décision unanime (48-47), ce qui avait déplu à Rua et à de nombreux amateurs d'arts martiaux mixtes.

Cette fois-ci, toutefois, Rua s'est repris de belle façon en réglant le cas de Machida qui a été envoyé au plancher avec l'aide d'une solide droite au menton.

Étendu au sol, Machida a ensuite été mitraillé de coups à la tête par son adversaire et le champion en titre ne s'est jamais relevé pour le compte de dix. Pendant que Machida subissait sa première défaite en 17 combats, Rua remportait sa 19e victoire en 23 combats.

Koscheck affrontera GSP

L'avant dernier combat de la soirée opposait l'Américain Josh Koscheck (170 livres) au Britannique Paul Daley.

Cet affrontement était très attendu de la foule puisque le gagnant devenait l'aspirant numéro un au titre mondial que détient le Québécois Georges Saint-Pierre. On a même entendu les spectateurs scander «GSP, GSP» durant le combat et il a été applaudi à tout rompre lorsque l'annonceur maison l'a présenté à la foule.

Finalement, c'est Koscheck qui l'a emporté par décision unanime des juges. Le résultat a été accueilli par les huées de la foule. L'Américain natif de Waynesburg, Pennsylvanie a répondu en rappelant que les Penguins de Pittsburgh avaient battu le Canadien 2 à 1 plus tôt en soirée. «Et ce n'est pas fini, je vais battre votre favori, Georges Saint-Pierre, lorsque je vais l'affronter au cours des prochains mois», a déclaré Kosheck.

Dans la catégorie des 155 livres, le Canadien Sam Stout, de London, Ontario, a livré toute une prestation bien qu'il ait perdu aux mains de l'Américain Jeremy Stephens, de Des Moines, Iowa.

Stephens l'a d'ailleurs emporté par décision partagée des juges. Après le combat, il a tenu à louanger son adversaire. «J'ai affronté tout un guerrier en Stout, a-t-il dit. C'est la première fois que je viens à Montréal et ce fut un plaisir pour moi de me battre ici.»

Stout subissait seulement une sixième défaite en 23 combats (16-6-1)



Josh Koscheck n’était probablement pas l’athlète préféré des amateurs d’arts martiaux mixtes montréalais à son arrivée dans la métropole et il n’a assurément pas gagné d’admirateurs en fin de semaine.

Chahuté par la foule à la moindre occasion, "Kos" a sorti l’Anglais Paul Daley de sa zone de confort et a remporté un combat somnifère sous un tonnerre de mécontentement, samedi soir au Centre Bell.

Koscheck a maîtrisé le combattant britannique sans trop de difficulté, passant la majeure partie des trois rounds en position dominante au tapis. Le jeu d’échec a semblé durer une éternité et la foule ne s’est jamais gêné pour faire savoir qu’elle n’appréciait pas le spectacle, entonnant à l’unisson les "F*** Koscheck" et "GSP!"

Personne dans l’aréna n’était toutefois plus frustré que Daley, qui s’est lancé sur Koscheck pour lui envoyer son poing au visage après le son de la dernière sirène. Le bon copain de Dan Hardy a dû être retenu par l’arbitre et a reçu la visite du président Dana White dans son coin avant que Bruce Buffer annonce la décision des juges sous les huées.

Koscheck a jugé bon d’ajouter de l’huile sur le feu en narguant les spectateurs lorsque le commentateur Joe Rogan lui a présenté son micro. Son passage dans le corridor menant au vestiaire s’est aussi fait dans le tumulte.

Si le plan du UFC garde la route, la victoire de Koscheck devrait lui permettre d’obtenir un combat revanche contre Georges St-Pierre.

Slice a trouvé son «homme»

Dans la catégorie des poids lourds, le favori de la foule, Kimbo Slice (225 livres) a perdu par K.-O.T à 4:24 minutes du 2e round, l'arbitre mettant fin au combat alors que Matt Mitrione martelait son adversaire de coups de poing à la tête après l'avoir maîtrisé complètement au sol.

Un gradué de l'Université Purdue, Mitrione, un géant de 6pi. 5po. et 253 livres, a joué durant six ans comme joueur de ligne dans la Ligue nationale de football.

Samedi, il décrochait une deuxième victoire dans le UFC après avoir battu un autre membre de la 10e saison The Ultimate Fighter, Marcus Jones.

Pour sa part, Kimbo Slice subissait une deuxième défaite en six combats.. Lors du point de presse de jeudi, Slice s'était attiré la faveur du public montréalais en se coiffant d'une tuque du Canadien.



Le combat très attendu entre Kimbo Slice et Matt Mitrione devait être une guerre de ruelles entre deux matamores qui ne savent rien faire d’autre que boxer. Les deux colosses ont finalement passé environ sept minutes au sol avant que Mitrione ne vienne à bout de Slice par TKO à 4:25 du deuxième round.

Les jambes de Slice l’ont lâché dans la première portion de la deuxième reprise, quand son ancien colocataire lors de la dixième saison de l’émission de télé-réalité The Ultimate Fighter l’a atteint de deux gauches, une droite et un genou au visage. Kimbo a ensuite tenté d’amener Mitrione au tapis, mais sa stratégie manquait de conviction.

"J'ai l'impression que je l'ai fatigué avec mes coups de pieds aux jambes et quand il a tenté de venir me chercher, je l'ai jeté au sol", a commenté Mitrione.

À partir du milieu du deuxième round, Mitrione a soumis Slice à une brutale session de ground and pound, à laquelle l’officiel a finalement décidé de mettre un terme.

La scène était tout de même invraisemblable. Il n’y avait pas 30 secondes d’écoulées au combat que les deux cogneurs étaient à l’horizontal, entrelacés au plancher. Slice a réussi deux violentes projections et s’est appliqué à mettre la pression sur Mitrione, qui s’est finalement relevé à la troisième minute.

La fin du round a appartenu à celui qu’on surnomme Meathead, qui a passé les 30 dernières secondes à tenter de resserrer une tentative d’étranglement à laquelle Kimbo a résisté.

"C'était serré. Je croyais l'avoir, mais Kimbo a mis son doigt dans mon oeil. Même l'arbitre l'a vu", s'est plaint le vainqueur.

"Je sens que je m'améliore, a conclu Mitrione. Je pratique ce sport depuis seulement un an..."

Slice a semblé rempli de bonnes intentions, mais sa prestations a fait la preuve qu'il manquait encore d'expérience et qu'il gagnerait à améliorer son cardio.

Après le combat, dans l'octogone, il a été applaudi à tout rompre lorsqu'il a remercié au micro les Montréalais pour leur hospitalité.

En bref...

• C'était la deuxième fois seulement dans l'histoire du UFC qu'un combattant (Rua) obtenait un combat revanche. Pedro Rizzo avait affronté une deuxième fois en six mois Randy Couture après une défaite controversée au gala UFC 31, le 4 mai 2001. Il avait finalement perdu son combat revanche par mise hors de combat technique.

•L'organisation UFC présentait un gala pour la troisième fois au Centre Bell. En avril 2008, Georges Saint-Pierre avait attiré plus de 22 000 spectateurs.

• À propos de Saint-Pierre, il a accepté d'être l'un des deux entraîneurs de la 12e saison de télé-réalité, «The Ultimate Fighter». Le président de l'UFC, Dana White l'a annoncé la semaine dernière avant la pesée officielle du UFC 113.

• Le comédien Mickey Rourke était présent au gala et il a été fort applaudi lorsqu'on l'a présenté à la foule après le combat entre Josh Koscheck et Paul Daley.
Revenir en haut Aller en bas
 
UFC 113: Rua détrône Machida par K.-O.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UFC-Online  ::  ::  :: -
Sauter vers: