UFC-Online


 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 UFC 113 : Patrick Côté forcé à l'abandon

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: UFC 113 : Patrick Côté forcé à l'abandon   Sam 8 Mai - 18:44

Patrick "le Prédateur" Côté partait à la chasse gonflé à bloc et les poings remplis de munitions, mais il a été incapable de piéger sa proie au UFC 113.

À son premier combat depuis octobre 2008, Côté a été forcé à l’abandon à 3:25 du deuxième round, surpris par un étranglement d’Alan "The Talent" Belcher, samedi au Centre Bell.

Les deux combattants étaient au corps à corps quand l’Américain est parvenu à se séparer de Côté pour le projeter violemment au sol. Le Québécois a donné tête première au tapis et Belcher s’est emparé de son dos, complétant la soumission quelques secondes plus tard.

Les trois juges avaient donné le premier round à Belcher.

Visiblement affecté par l’issue du combat, Côté a quitté l’enceinte la tête enfouie dans son chandail pendant que dans la cage, Belcher demandait sa chance contre le champion Anderson Silva

Côté s’attendait à ce que Belcher soit agressif en début de combat et sa prédiction s’est avérée exacte. L’Américain a décidé de donner le ton avec de nombreux coups de pieds au corps, dont un qui a atteint Côté en bas de la ceinture après une minute d’action.


Côté a semblé fouetté et s’est immédiatement ressaisi. Au milieu du round, il a intercepté un autre coup de pied de Belcher et a amené le combat au sol, où il a réussi à entrer dans la demi-garde de son rival. Côté a semblé y aller d’une tentative de kimura, mais Belcher a survécu.

Le combattant de Québec a terminé le round sur le dos, du sang au-dessus de son œil droit.

Le favori de la foule a lancé ses premières vraies grosses bombes à la deuxième minute du deuxième round, mais l’assailli a encaissé sans broncher, répliquant même avec un genou sournois au visage.

Le scénario du premier round s’est répété quand Côté a de nouveau tenté une projection à mi-chemin dans le combat, mais Belcher s’est relevé et a commencé à mettre la table pour sa soumission victorieuse.

Belcher a signé une quatrième victoire à ses cinq derniers combats.

Jonathan Goulet n’a pas vu venir Marcus Davis

La grenade irlandaise a explosé dans les mains de Jonathan Goulet, qui a subi la défaite à son retour dans l’octogone.

Goulet, qui disputait lui aussi son premier combat en près d'un an et demi, a croulé sous une gauche de Marcus "The Irish Hand Grenade" Davis au milieu du deuxième round.

Rencontré dans son vestiaire sous les gradins du Centre Bell quelques minutes après sa défaite, l’honneur de Victoriaville ne trouvait aucune source de consolation dans le fait qu’il avait fait meilleure figure qu’à sa dernière sortie, alors que Mike Swick l’avait mis K.-O. en 33 secondes.

"Je suis satisfait de mon premier round, mais je suis en tab***** avec mon deuxième", a calmement analysé Goulet, le tour des yeux rougis par le sang.

Goulet s’était bien tiré d’affaire à la première reprise, à l’exception d’une quarantaine de secondes pendant lesquelles il a été sous l’emprise d’une solide guillotine de Davis. Le Road Warrior avait réussi à se sortir de l’embarras et a passé la fin de la première reprise à envoyer son rival au sol comme bon lui semblait.

"La guillotine était vraiment, vraiment serrée et j'ai eu l'impression qu'elle a duré quatre minutes, a expliqué Goulet. J'avoue que je me suis posé des questions. Mais le pire, c'est que je m'attendais à ce qu'il l'essaie. Mes enraîneurs m'avaient averti."

Davis, victime du ground and pound de Goulet en fin de round, est retourné dans son coin avec l’œil droit enflé.

Mais à la 25e seconde du deuxième round, l'Américain a fait plier les genoux de Goulet avec une droite au menton et lui en a asséné une autre alors que Goulet était sur le dos.

"J'ai perdu mes verres de contact pendant la guillotine et je ne voyais plus rien", a révélé Goulet.



Le Québécois s’est relevé l’œil gauche en sang et a encaissé une combinaison fatale quelques secondes plus tard.

"Je m'attendais à passer son crochet, mais il m'a touché avec l'uppercut", s'est plaint le combattant de 30 ans, impuissant devant le décevant résultat.

Stout trouve des mains plus solides que les siennes

Les Canadiens étaient nombreux sur la carte du UFC 113, mais ce ne fut décidément pas leur soirée.

L’Ontarien Sam "Hands of Stone" Stout s’est encore une fois présenté pour donner un spectacle, mais il a trouvé chaussure à son pied en la personne de Jeremy Stephens, qui l’a emporté par décision partagée.

Un juge a donné l’avantage à Stout 29-28, mais les deux autres ont signé des cartes de 30-27 et 29-28 en faveur de Stephens.

La persévérance de Stout lui a permis de faire la vie dure à Stephens au troisième round, mais c’est Lil’ Heaten qui a été le plus agressif et le plus précis dans les deux premiers.

La malchance frappe Jason MacDonald

Depuis l’arrivée du cirque du UFC à Montréal en début de semaine, aucun combattant n’avait l’air plus heureux d’être en ville que Jason MacDonald. Après une absence d’une année au cours de laquelle il a arpenté les circuits mineurs de son sport, "The Athlete" revenait enfin dans les grandes ligues.

Mais son retour fut de courte durée. MacDonald s’est tordu la jambe gauche lors d’une projection au sol et a été forcé de demander à l’arbitre d’arrêter le combat. Salter a été déclaré vainqueur par TKO à 2:42 du premier round.

MacDonald est resté étendu au tapis pendant quelques minutes et on a dû lui immobiliser la jambe avant qu’il puisse retourner au vestiaire avec l’aide de son entourage.

Un quart d’heure épuisant pour Tim Hague

Tim Hague, un autre combattant d’Edmonton, a eu tout le temps de se faire justice, mais n’en a pas fait assez pour impressionner les juges au terme de 15 exténuantes minutes à donner et recevoir contre le Mexicain Joey Beltran. "The Thrashing Machine" a subi une défaite par décision unanime, sa troisième de suite au UFC.

Hague et Beltran ne se sont pas perdus dans les éléments techniques des arts martiaux mixtes. À grands coups de moulinets, de la droite et de la gauche, les deux poids lourds se sont passés des bombes jusqu’à épuisement des stocks.

Hague a réussi une montée complète au troisième round et en a profité pour ruer son rival de coups, mais Beltran a réussi à se retourner et renverser les rôles. Les deux combattants ont terminé la soirée debout, Hague avec une trace de sang sous le nez.

Décision serrée contre TJ Grant

TJ Grant visait haut pour son combat contre Johny Hendricks. Mais pas assez avec ses coups de pieds.

Le résident de Cole Harbour, le patelin néo-écossais de Sidney Crosby, a été pénalisé pour son deuxième coup en bas de la ceinture de Hendricks et s’est retrouvé du côté perdant d’une décision majoritaire.

Les juges ont remis des cartes de 29-27, 29-27 et 28-28.

Grant montre maintenant une fiche de 2-2 au sein du UFC. Ses deux victoires ont été acquises contre Ryo Chonan et Kevin Burns.

Hendricks n’a jamais perdu en cinq combats avec le UFC.

Victoire spectaculaire et émotive pour Mike Guymon


Le deuxième duel de la sous-carte, opposant Mike Guymon à Yoshiyuki Yoshida, a mérité une candidature sur la liste des potentiels combats de la soirée. Guymon, qui s’était présenté à la pesée officielle avec un chandail du Canadien de Montréal, a remporté une guerre de 15 minutes par décision unanime.

Guymon a dû retenir ses larmes après avoir entendu le pointage des juges, lui qui a célébré sa première victoire avec le UFC.
Revenir en haut Aller en bas
 
UFC 113 : Patrick Côté forcé à l'abandon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonne Fête Patrick Ayotte!
» [ Roman maritime ] Les aventures de Jack Aubrey, Patrick O'Brian
» [Book] Next Level Magic - From Patrick "The Innovator" Chapin
» Bonne fête Patrick Essa!
» St-Patrick 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UFC-Online  ::  ::  :: -
Sauter vers: